Menu

Onze ans après son lancement, Facebook affole toujours plus les compteurs.

31 juillet 2015 - INTERNET
Onze ans après son lancement, Facebook affole toujours plus les compteurs.

Facebook

Onze ans après sa création par Mark Zuckerberg sur le campus de Harvard, Facebook s’est imposé comme l’une des entreprises les puissantes du monde. Voici les derniers chiffres dévoilés par le réseau social, devenu omniprésent dans notre vie quotidienne. Et ils sont fous.

> 1,49 milliard d’utilisateurs à travers le monde

guillemets_Gris30A l’occasion de la publication de ses résultats trimestriels, Facebook a annoncé que ses utilisateurs étaient désormais au nombre de 1,49 milliard chaque mois. Cela a conduit Mark Zuckerberg à faire une comparaison étonnante : « En 1876, l’année où le premier coup de téléphone fut passé, il y avait environ 1,49 milliard de personnes sur la planète ». Fait remarquable, 1,3 milliard de ces addicts utilisent déjà le réseau social depuis leur mobile.

A ces utilisateurs, il faut rajouter les membres des sociétés appartenant à la galaxie Facebook : 800 millions chez WhatsApp, 700 millions pour Messenger et 300 millions sur Instagram. A titre de comparaison, Twitter ne possède que 302 millions de membres.

> 46 minutes en moyenne par jour

guillemets_Gris30Sur le milliard et demi d’utilisateurs mensuels de Facebook, 65% (968 millions) se connectent en fait de manière quotidienne pour consulter leur wall ou poster un statut. En excluant WhatsApp mais en incluant Instagram et Messenger, le temps passé sur les sites du groupe se chiffre à 46 minutes par jour en moyenne, une véritable addiction. Aux Etats-Unis, « sur cinq minutes passées sur un smartphone, une est consacrée à utiliser Facebook », a même indiqué la directrice générale, Sheryl Sandberg.

> jusqu’à 9 dollars par abonné aux Etats-Unis

guillemets_Gris30Entre avril et juin, le revenu moyen par utilisateur (Arpu) de Facebook a atteint 2,76 dollars. A noter qu’il existe de fortes disparités entre l’Amérique du Nord, où il culmine à 9,3 dollars et l’Europe (3,36 dollars) et l’Asie (1,29 dollars). Des différences qui s’expliquent surtout par l’usage encore plus important de Facebook aux Etats-Unis mais aussi par une monétisation beaucoup plus élevée, notamment sur les vidéos.

> 4 milliards de dollars de chiffre d’affaires

guillemets_Gris30Entre avril et juin, Facebook a généré un chiffre d’affaires de 4,04 milliards de dollars, en hausse de 39%. Sa principale source de revenus, la vente de messages publicitaires a augmenté de 43% par rapport à la même période de l’an dernier, à 3,8 milliards de dollars. Dont plus des trois quarts réalisés par la publicité envoyée sur smartphone ou tablette.

> 69% du chiffre d’affaires dépensé

guillemets_Gris30Par rapport au 1er trimestre 2014, les coûts et dépenses de Facebook ont flambé de 82%, à 2,77 milliards de dollars, soit 69% du chiffre d’affaires ! Un bond expliqué par les investissements dans ses nouvelles activités (Messenger, WhatsApp) et les services (e-commerce, articles de presse…) mais aussi dans la startup Oculus, spécialisée dans la réalité virtuelle. Dans la R&D, les frais ont d’ailleurs plus que doublé sur un an, à 1,17 milliard.

> Un résultat largement positif de 715 millions de dollars

guillemets_Gris30Plombé par les dépenses, le résultat net de Facebook a reculé de 9% au 2ème trimestre, à 715 millions de dollars, ce qui reste exceptionnel quand d’autres grands réseaux sociaux comme Twitter affichent encore de lourdes pertes . Un chiffre décevant pour la Bourse américaine, qui sanctionne le titre de 4%. Pas important pour Mark Zuckerberg qui a déclaré « patience, il faut du temps pour accomplir de grandes choses »…

© Capital.fr

Laisser un commentaire