Menu

Lettre ouverte de Pierre Desproges au Monseigneur Lustiger, avec copie à Dieu.

15 août 2015 - HUMOUR
Lettre ouverte de Pierre Desproges au Monseigneur Lustiger, avec copie à Dieu.

Pierre

Qu’il me soit permis de m’indigner.

guillemets_Gris30Peut-on rire de tout? Cette question aura tristement décidé du sort de l’équipe de Charlie Hebdo qui a toujours, contre vents et marées, répondu par l’affirmative, au point d’y laisser leurs vies. Vieille comme le monde, avant d’être tragiquement d’actualité ces dernières années, cette question faisait polémique en France en 1983. Choqué par les attaques d’humoristes contre Dieu et les catholiques, Monseigneur Lustigier s’en plaignait sur une émission de télévision chrétienne. Réponse cinglante et hilarante d’un des maîtres du rire, philosophe malgré lui, à coup sûr solidaire de Charlie Hebdo et de ses martyrs: Pierre Desproges.

Cher seigneur,

Qu’il me soit permis de m’indigner ici véhémentement contre les insupportables attaques portées régulièrement à la télévision contre mon athéisme militant par vos camarades de goupillon.

Il est intolérable, deux siècles après la séparation de l’Eglise et de l’Etat, dans un pays qui pousse la laïcité officielle au rang d’institution nationale que des anti-athées hystériques accaparent l’antenne de la télé le dimanche matin, avec des émissions intitulées « La messe du dimanche » dans laquelle les minorités athées non criantes, non bigotantes et mal bêtifiantes sont méprisées et bafouées, je pèse mes mots, au profit de grotesques manifestations incantatoires d’une secte en robe dont le monothéisme avoué est une véritable insulte à Darwin, aux religions gréco-romaines, et à ma sœur qui fait bouddhiste dans un bordel de Kuala-Lumpur.

Je précise que j’envoie par ce même courrier une copie de cette lettre à Dieu et que ça va chier.

Pierre Desproges