Menu

Les Anony­mous prêts à frap­per fort contre Daesh (vidéo)

24 novembre 2015 - MONDE
Les Anony­mous prêts à frap­per fort contre Daesh (vidéo)

Anonymous

Le collec­tif menace le groupe terro­riste dans une vidéo

guillemets_Gris30Les Anony­mous sont à nouveau sur le qui-vive trois jours après les atten­tats terro­ristes à Paris. Déjà engagé dans la lutte contre Daesh depuis les atten­tats de Char­lie Hebdo, le collec­tif a réaf­firmé sa volonté de lutter contre ceux qui ont tué 129 personnes à Paris vendredi 13 novembre. Les hackers promettent une “réac­tion massive” à travers une vidéo diffu­sée sur inter­net.

guillemets_Gris30“Sachez que nous vous trou­ve­rons et nous ne lâche­rons rien (…) La guerre est déclen­chée, prépa­rez-vous.” Les Anony­mous sont plus déter­mi­nés que jamais à traquer sans relâche le groupe terro­riste Etat isla­mique qui a reven­diqué les attaques perpé­trées à Paris vendredi dernier. C’est à travers une vidéo postée sur les réseaux sociaux et Youtube que les Anony­mous se sont faits menaçants. On y voit un homme habillé d’un masque blanc et d’une longue cape noir qui s’adresse en français aux membres des Daesh: “Ces atten­tats de peuvent pas rester impu­nis. Nous allons lancer l’opé­ra­tion la plus impor­tante jamais réali­sée contre vous, atten­dez-vous à de très nombreuses cybe­rat­taques.”

guillemets_Gris30C’est ensuite par un tweet posté hier soir, dimanche 15 novembre, que le collec­tif de hackers a rappelé de quel côté il se rangeait : “Ne vous mépre­nez pas. Les Anony­mous sont en guerre avec Daesh. Nous n’ar­rê­te­rons pas de nous oppo­ser à l’Etat isla­mique. Nous sommes de meilleurs hackers.” La riposte, annon­cée sur Twit­ter via le hash­tag #OpPa­ris, est désor­mais en marche.

guillemets_Gris30Sans rentrer dans les détails de leurs actions à venir, les Anony­mous promettent une opéra­tion d’en­ver­gure et espèrent porter un coup dur à Daesh. Inter­net est en effet un outil essen­tiel au groupe Etat isla­mique qui se fait de plus en plus présent sur les réseaux sociaux notam­ment pour y faire sa propa­gande. En mars dernier, les Anony­mous avaient publié la liste de 9 200 comptes Twit­ter liés à l’Etat isla­mique afin de pous­ser le réseau social à les suppri­mer. Le groupe terro­riste aurait cepen­dant encore en sa posses­sion envi­ron 90 000 comptes Twit­ter, selon un rapport du think tank Broo­kings Insti­tute publié en mars dernier. La lutte s’an­nonce donc longue et diffi­cile pour les Anony­mous.

*** Gala