Menu

Bernard de la Villardière…sa consommation de drogue et sa violence (vidéo)

31 mars 2016 - FAIT DIVERS
Bernard de la Villardière…sa consommation de drogue et sa violence (vidéo)
Villardiere

Bernard de la Villardière parle de sa consommation de drogue et avoue avoir « cogné » son fils

Dans une interview accordée à VSD, Bernard de la Villardière est revenu sur un épisode plutôt sombre de sa vie familiale… Le présentateur d’Enquête exclusive est revenu sur sa consommation de drogue en tout genre mais aussi sur la fois où il a « cogné » son fils

guillemets_Gris30Dans une interview accordée à un grand magazine, Bernard de la Villardière s’est livré comme jamais ! Alors que le journaliste d’Enquête Exclusive a passé de nombreuses années à mettre en lumière les différents réseaux de trafics de drogue à travers le monde, il s’avère que lui aussi en était un consommateur régulier… « Il se trouve que je fumais déjà pas mal à l’époque mais c’était du bon cannabis, pas comme aujourd’hui » explique-t-il avant de poursuivre « J’ai fait une expérience avec des champignons hallucinogènes au Népal, à Pokhara. Expériences de sortie du corps : ‘Bernard réintègre ton corps ». Le présentateur explique ne pas avoir évoqué cela dans son livre en raison d’un souci d’exemplarité « Ca je ne l’ai pas raconté dans mon livre, de peur de donner un mauvais exemple aux plus jeunes« .

guillemets_Gris30Mais ce n’est pas tout ! Le présentateur de M6 revient également sur une anecdote peu reluisante… Tandis qu’il était  en reportage à l’étranger, il reçoit un appel de sa femme lui indiquant avoir retrouvé une petite pipette de hashish chez eux. « Ma femme connaît ces trucs là comme moi ; nous sommes de la même génération. Je lui dis : ‘passe moi Marc’ (son fils, ndlr). Je commence à l’engueuler mais il me dit que ce n’est pas à lui (…) Bon, je raccroche puis je réfléchis… Je rappelle Anne pour lui demander de me décrire l’objet. ‘C’est en terre cuite, c’est rouge’. Je lui ai dit : ‘laisse tomber, c’est moi’. Je l’avais ramené d’Afghanistan. Ou peut-être de Jamaïque. Je me suis retrouvé en train de présenter mes excuses à mon fils » raconte Bernard de la Villardière. Pourtant, quelques jours plus tard, l’animateur retrouve une « boulette de shit » dans la poche arrière du jean de son fils…  « Je lui ai dit : ‘ça ne m’étonne pas, avec les cons que tu fréquentes !’. Il m’a dit : ‘c’est toi qu’est un con !’. Et là effec­ti­ve­ment, je l’ai cogné. C’est la seule fois où j’ai levé la main sur lui. Sauf quand il était bébé ou enfant et que je lui donnais des fessées ». Exemplarité, vous avez dit ?

A VOIR SUR LE MEME THEMEBernard de la Villardière se lâche

****La Rédaction