Menu

Les violences policières analysées de l’intérieur (vidéo)

31 mars 2016 - EDITION
Les violences policières analysées de l’intérieur (vidéo)
Policier

Boîte à Idées Cédric Moreau de Bellaing

Alors que la police est mise en cause pour son comportement dans la répression des manifestations lycéennes, le sociologue Cédric Moreau de Bellaing a étudié la façon dont les déviances policières sont traitées par les services disciplinaires de la police nationale. Entretien.

guillemets_Gris30Abus de pouvoir, usage excessif de la force, violences policières, bavures, espaces et moments où la « force publique devient violence privée » La liste des déviances policières défraye régulièrement la chronique, sans qu’on ait le sentiment que l’institution se réforme en profondeur, en dépit de certains ajustements structurels ou d’indignations conjoncturelles.

guillemets_Gris30Cédric Moreau de Bellaing, maître de conférences à l’École normale supérieure, s’est donc intéressé à la façon dont des « policiers enquêtent sur d’autres policiers », en observant les us et coutumes de la « police des polices », afin de comprendre pourquoi les violences demeurent si peu sanctionnées au regard d’autres types de dévoiement de la fonction policière.

guillemets_Gris30Les raisons de la distorsion entre le nombre de plaintes déposées pour des faits de violence allégués et l’ampleur des dénonciations de violences policières s’ancrent non seulement dans la sociologie même de l’institution mais, au-delà, dans la manière dont sont appliqués et perçus les contours de la « violence légitime ».

guillemets_Gris30Conscient que, « historiquement, la police a été réformée soit à la suite de scandales, soit en situation de crise, soit par une volonté politique de réorienter des missions policières » et que les « effets critiques des travaux sociologiques » ont « été bien faibles », le sociologue esquisse toutefois quelques pistes pour « civiliser la police ».

BouquinCédric Moreau de Bellaing,
Force publique.
Une sociologie de l’institution policière.

Economica. 172 pages. 19 euros.