Menu

La «révolution Sanders» survivra-t-elle ?

29 avril 2016 - INTERNATIONAL
La «révolution Sanders» survivra-t-elle ?
11

Bernie Sanders lors d’un meeting en Virginie-Occidentale le 26 avril 2016 I John Sommers II / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Le mouvement politique autour du candidat pourrait marquer les futures élections américaines.

Le candidat démocrate Bernie Sanders a déjà accompli beaucoup en s’imposant comme un concurrent sérieux face à Hillary Clinton et en ravivant auprès des électeurs–particulièrement chez les jeunes– l’aile gauche du Parti démocrate mise à mal depuis la fin des années 1980 par Bill Clinton et les Nouveaux démocrates.

Bernie Sanders a su donner une tribune aux mouvements politiques Black Live Matters et Fight for $15 dont il a fait sien les combats. Il a aussi mis en avant un grand nombre de questions sociales. Mais face à une défaite aux primaires de plus en plus certaine, Fusion s’interroge sur l’avenir du mouvement qui s’est fédéré autour du sénateur du Vermont.

Hillary Clinton ne suffira pas

Selon le site américain, la déception de la défaite à venir sera d’autant plus difficile pour les soutiens de Bernie Sanders qu’ils devront voter pour Hillary Clinton lors de la présidentielle, si cette dernière remporte la primaire. La très écoutée Jane Sanders a préparé le terrain en expliquant qu’elle et son mari voteraient pour la future candidate du Parti démocrate «s’il le fallait».

«Si nous nous levons et que nous nous battons, nous pouvons améliorer beaucoup des choses»

Pour que les idées portées par le socialiste américain se concrétisent dans la loi, soutenir Hillary Clinton et se faire entendre d’elle ne suffira pas. Même dans le cas où Bernie Sanders remporterait la primaire et la présidentielle, son programme n’est pas applicable en l’état.

Dans le contexte politique d’un Congrès républicain et d’avancées conservatrices dans de nombreux États (Fusion cite des «lois anti-avortement, anti-LGBT, de réduction de l’électorat et contre les salaires décents»), il faudra que les électeurs «berniphiles» se mobilisent pour les élections à venir, des municipales à celle du Congrès.

Le site américain estime cependant que le camp Sanders a réussi à imposer de nouveaux sujets à l’agenda politique américain. Le succès futur dépendra de la force de l’engagement des nouveaux militants dans la durée.

Laisser un commentaire