Menu

La ville canadienne de Fort McMurray évacuée suite à un incendie

4 mai 2016 - CLIMAT
La ville canadienne de Fort McMurray évacuée suite à un incendie

feu

En raison de l’extension d’un incendie, les autorités canadiennes ont émis mardi un avis d’évacuation obligatoire à Fort McMurray. Les soixante mille habitants doivent quitter la ville

guillemets_Gris30L’ordre d’évacuation a été donné à quelque 60.000 habitants de Fort McMurray, ville au nord de la province de l’Alberta (ouest), en raison des feux de forêts qui font rage et les épaisses fumées enveloppant la ville, ont annoncé mardi soir les services d’urgence.

guillemets_Gris30Les feux sur le côté nord progressent rapidement, «toute la ville de Fort McMurray est sous un ordre d’évacuation obligatoire» à l’exception d’un parc près du fleuve au centre et d’un secteur plus au sud autour de l’aéroport, selon le service d’alerte d’urgence de l’Alberta.

guillemets_Gris30Plus tôt dans l’après-midi, l’ordre d’évacuation avait forcé près de 30.000 personnes à quitter une dizaine de quartiers de cette ville pétrolière de 100.000 habitants. Selon les autorités, l’évacuation concerne maintenant un peu plus de 60.000 habitants, sachant que les municipalités juste en face de Fort McMurray, de l’autre côté du fleuve Clearwater n’étaient pas concernées à ce stade.

guillemets_Gris30De longues files de voitures remontaient vers le nord notamment sur l’autoroute pour rejoindre des centres d’évacuations spécialement aménagés, selon les images des télévisions montrant les véhicules roulant alors que les bas-côtés de la chaussée sont ravagés par les flammes.

guillemets_Gris30Selon certains témoignages des médias locaux, des stations essence ont explosé et plusieurs habitations ont déjà brûlé comme la totalité d’un grand parc réservé aux camping-cars, très répandus pour cette ville où de nombreux travailleurs du pétrole vivent.

guillemets_Gris30«C’est une situation effrayante et stressante pour les personnes qui ont dû quitter leur maison dans ces conditions», a déclaré mardi soir la Première ministre de l’Alberta Rachel Notley, lors d’une conférence de presse télévisée. A ce stade, «nous avons été informé qu’aucun blessé et aucune victime n’étaient à déplorer.»

La plus importante évacuation pour la province

guillemets_Gris30Contenu jusqu’à lundi au sud de la ville, l’incendie a été poussé par des vents de nord-est de 50 km/h et a gagné rapidement mardi les premiers quartiers en raison de la sécheresse qui affecte la province où les records de température étaient battus avec près de 30 degrés au thermomètre.

guillemets_Gris30«Au total, neuf avions bombardier d’eau, une douzaine d’hélicoptères et une centaine de pompiers» combattent les flammes et d’autres sont appelés en renfort, a expliqué Bruce Mayer, vice-ministre de l’Agriculture en charge des forêts. Rachel Notley a indiqué que 160 policiers avaient été mobilisés pour organiser l’évacuation des 30.000 personnes de la moitié sud de la ville.

«En terme d’importance d’évacuation, c’est j’imagine la plus importante jamais observée pour la province», a estimé la Première ministre Notley.

guillemets_Gris30Un pont aérien est envisagé en collaboration avec le gouvernement fédéral. A l’évidence, si cette mesure exceptionnelle devaient être mise en oeuvre, l’objectif «serait avant tout pour les personnes avec des problèmes médicaux et notre priorité serait de les acheminer» vers d’autres établissements de santé, a expliqué Rachel Notley.

guillemets_Gris30Le Premier ministre Justin Trudeau a indiqué mardi soir avoir appelé Rachel Notley pour proposer d’aider la province. «Je pense aux personnes qui sont touchées par l’incendie à Fort McMurray (…). Soyez prudents et suivez les ordres d’évacuation», avait-il posté un peu plus tôt sur son compte Twitter.

***La rédaction / Le Temps

Laisser un commentaire