Menu

« Mon fils Maddox a été dévoré par des lycaons ! « 

9 septembre 2016 - INSOLITE
« Mon fils Maddox a été dévoré par des lycaons ! « 

lycaon

En septembre 2013, au zoo de Pittsburgh, le petit Maddox, 2 ans, meurt après avoir été attaqué par des lycaons. Sa maman Elisabeth Derkosh et le zoo se livrent un vrai combat, chacun accusant l’autre d’irresponsabilité.

Sordide

fils

Madox, 2 ans, la petite victime attaquée par des lycaons

 guillemets_Gris30Voilà le mot qui vient à l’esprit à la lecture de cette bataille juridique opposant un zoo renommé et une mère qui a tout perdu. Le dimanche 4 novembre 2012, Elizabeth, son époux et leur petit Maddox, 2 ans, se rendent au zoo pour y passer la journée. Devant l’enclos des lycaons, la jeune femme prend son fils dans ses bras. L’enfant, qui porte des lunettes, ne voit pas les animaux sauvages qui s’ébrouent un peu plus bas dans la terre. Elizabeth espère qu’en prenant ainsi un peu de hauteur, Maddox les distinguera mieux. Soudain, pour une raison inexpliquée, l‘enfant vacille et tombe par-dessus le parapet de protection. Il rebondit sur le filet en contrebas, placé pour recueillir les appareils photo et autres téléphones qui échappent aux mains de leur propriétaire. Et il termine au milieu de l’enclos des carnivores.

Des employés témoignent que l’enclos des lycaons n’était pas suffisamment sécurisé

guillemets_Gris30Elizabeth hurle et se précipite à la suite de son enfant. Mais un visiteur la retient. C’est donc impuissante qu’elle assiste au carnage. Devant ses yeux, Maddox se fait littéralement déchiqueter par la meute des lycaons. Depuis, la famille de l’enfant a porté plainte pour négligence. En leur faveur : le témoignage de deux employés du zoo qui affirment avoir plusieurs fois alerté la direction de l’établissement du risque de chute dans cet enclos. Selon eux, ce sont plus de dix visiteurs par jour qui portent ainsi leur progéniture au-delà des barrières de protection pour mieux observer ces chiens sauvages africains… Pour sa défense, le zoo met en avant « la seule responsabilité de la mère », comme le signifie l’avocat dans sa déclaration. « La mort a été causée par la négligence, l’imprudence et l’inconscience d’Elizabeth Derkosh. »

Selon le zoo, les 35 contrôles de sécurité effectués sur l’enclos n’avaient aucune faille

guillemets_Gris30Par ailleurs, le zoo présente un rapport prouvant que les 35 contrôles de sécurité effectués sur l’enclos des lycaons depuis 2006, n’ont démontré aucune faille. Le juge décide finalement de rejeter la plainte, concluant au pénal à un tragique accident. Néanmoins, les preuves faisant état de responsabilités conjointes, de la mère et du zoo, pourraient bientôt donner lieu à un procès au civil… En attendant, les lycaons ont été définitivement retirés du zoo « pour ne pas rappeler à nos visiteurs le drame sordide qui s’est joué ici en 2012 », a tenu à préciser le directeur. Ce sont désormais des guépards que les visiteurs peuvent observer…

***  Audrey Barrère

Laisser un commentaire