guillemets_gris30Tout a démarré en 2009 par un coup de fil. Ce jour-là, Steve Jobs, le patron d’Apple, appelle Norman Foster, le célèbre architecte britannique à qui l’on doit notamment l’hôtel de ville de Londres et le viaduc de Millau. Il lui propose de dessiner le futur siège de la firme et d’en faire «le plus bel immeuble de bureaux jamais vu». La chose est en en train de sortir de terre et devrait être inaugurée en 2017. Elle a la forme d’une soucoupe volante et son prix approchera les… 5 milliards de dollars. Le «Spaceship», comme on le surnomme, sera entièrement recouvert d’un toit en verre concave dont les éléments mis bout à bout s’étirent sur 6 kilomètres. La structure du bâtiment circulaire de quatre étages est constituée de 4.400 dalles d’un béton «respirant» ultraléger. Une énorme centrale solaire de 16 méga watts (de quoi alimenter une ville de 10.000 habitants) sera installée à proximité du building pour couvrir l’essentiel de ses besoins en énergie. Quant au parc de 71 hectares aux alentours et au centre de l’anneau, il sera planté de 6.000 arbres.

guillemets_gris30Même si son projet est indiscutablement le plus mégalo, Apple n’est pas le seul géant de la Silicon Valley à se lancer dans d’invraisemblables projets immobiliers. Facebook s’est offert les services de Frank Gehry, l’homme qui a conçu le musée Guggenheim de Bilbao et la Fondation Louis-Vuitton à Paris, pour étendre son campus de Menlo Park.