Menu

L’interview exclu­sive de Mireille Darc sur sa folle histoire d’amour avec Alain Delon

13 décembre 2016 - ACTUALITE, GRAND ECRAN, HISTOIRE D'AMOUR, PEOPLE, SOCIETE, TEMOIGNAGE
L’interview exclu­sive de Mireille Darc sur sa folle histoire d’amour avec Alain Delon

L’actrice nous avait raconté son coup de foudre, en 1996

Entre Mireille Darc et Alain Delon, c’est 15 ans d’amour, et toute une vie d’amitié. Il y a quelques années, l’actrice qui lutte aujourd’hui pour se remettre sur pied nous avait raconté cette folle histoire. Comment elle avait arrêté sa carrière pour lui, et comment aimer cet homme l’avait guérie de la jalou­sie. Exclu­sif

La première fois que Mireille Darc vit Alain Delon, c’était en 1960, rue François 1er, à Paris. « On s’est croi­sés, Alain m’a regar­dée, je l’ai regardé, on s’est souri, et puis voilà. Ça n’a pas fait tilt. Je l’ai trouvé superbe, mais je ne me suis pas dit : « Oh ! c’est l’homme de ma vie. » Ensuite il m’a proposé de tour­ner avec lui un film qui s’appelle Jeff. C’était en 1968. »

guillemets_gris30Le tour­nage se passe au mieux. Et au fil des jours Mireille Darc s’inté­resse de plus en plus à l’homme derrière l’acteur. Bien sûr, c’est un comé­dien déjà culte, mais elle découvre quelqu’un d’à la fois « roma­nesque, roman­tique, tendre et en même temps très fort ». Elle est sous le charme. Elle parle de charisme, de magné­tisme, de « quelque chose qui vient de l’inté­rieur, une force« .

Alain Delon ne se livre pas d’emblée. Il est secret, mysté­rieux. Mireille Darc aime cela. Et puis il sait rendre celle qui partage sa vie unique. Elle s’en fout pas mal qu’il entre le premier ou pas dans les restau­rants, qu’il tienne la porte ou pas, ces poli­tesses de forme ne sont rien face à l’atten­tion qu’il lui porte, la vraie. C’est tout ce qui compte pour elle. A longueur de jour­née, elle voit les femmes se pâmer, se décom­po­ser devant lui, elle fait avec. Et puis elle le sait de confiance. « Vivre avec Alain m’a guérie de la jalou­sie », résume-t-elle.

guillemets_gris30Pendant les 15 ans de leur vie commune, Mireille Darc décide d’arrê­ter son métier. Elle s’occupe des parfums Delon, de construire des maisons… Le quoti­dien avec Alain Delon n’a juste­ment rien de quoti­dien. A ses côtés, elle fait des choses un peu folles, un peu « dingues » selon son expres­sion.

La sépa­ra­tion de Mireille Darc et Alain Delon, en 1983, ne met pas un coup d’arrêt à leur amour. Il le trans­forme. Entre eux, elle dit qu’il reste une forme de télé­pa­thie. Que quand elle a le cœur gros, quand ça ne va pas, il le sent et l’appelle. Dans les moments diffi­ciles, elle peut comp­ter sur lui. Toujours. « Si j’avais cessé toute rela­tion avec lui, nous a-t-elle confié, cela aurait voulu dire que je reniais tout ce que je lui avais promis durant notre histoire. Les choses que j’ai pu lui dire et celles que j’ai pues entendre de lui n’ont pas été des véri­tés passa­gères. Elles ont encore des réson­nances. » Dont acte.

*** Geneviève Cloup

Laisser un commentaire