Menu

Adolescence, écrire pour sortir de l’angoisse.

15 juin 2017 - ACTUALITE, CULTURE, FRANCE, INFORMATION, OPINION, SOCIAL, SOCIETE
Adolescence, écrire pour sortir de l’angoisse.

Ce samedi 17 juin, à Fribourg, des spécialistes débattent des jeunes en grosses difficultés psy. Parmi les intervenants, Violaine Clément, enseignante et psychanalyste, propose depuis quatre ans un atelier d’écriture qui permet à ces ados de sortir du chaos. Présentation.

———————————–

On les appelle désormais les «adolescents de l’illimité», car les termes psychotique, borderline ou schizophrène sont trop proches de la folie, trop catégoriques et mal connotés. Mais la situation, critique, reste identique. Souvent dévorés d’angoisses, ces jeunes partent à la dérive et se mettent en danger. Fugues, conduites à risque, violence, prostitution, automutilations et tentatives de suicide sont autant de témoignages de leur souffrance.

Ce samedi 17 juin, le laboratoire du Centre interdisciplinaire sur l’enfant de Fribourg leur consacre une journée ouverte au public. Avec ces constats, déjà posés, mais qui seront encore creusés: la nécessité de travailler en réseau pour les professionnels qui aident ces ados. Et l’importance de l’inconscient pour permettre de sortir de la confusion. Psychanalyste et enseignante au cycle d’orientation de Pérolles, Violaine Clément donne deux fois par semaine un atelier d’écriture qui permet aux élèves tourmentés de mettre leurs maux en mots. Ses exemples sont on ne peut plus parlants.

***Marie-Pierre Genecand
Étiquettes :

Laisser un commentaire